Stéphan (Rennes) : «La relation Raphinha-Niang s'affine»

L'entraîneur du Stade Rennais F.C., Julien Stéphan.
Ligue 1 Conforama
07/12/2019

Par AFP

Après la victoire du Stade Rennais F.C. lors de la 17e journée de Ligue 1 Conforama, Julien Stéphan est notamment revenu sur la complicité grandissante entre ses deux attaquants Raphinha et Niang.

Julien Stéphan (entraîneur du Stade Rennais F.C.) :

« Le foot, c'est surtout de l'efficacité. On a été plus pragmatique, pour l'emporter. Je veux louer la qualité de cette équipe d'Angers, qui est venue avec beaucoup d'ambition, qui nous a posé des problèmes par son jeu, son dynamisme, en entrant très bien dans la rencontre. Notre fatigue s'est ressentie, on n'a pas gagné beaucoup de duels, on était vite mis sous pression. On s'est accroché, on a été réaliste, on a marqué sur un contre, puis on a rééquilibré les choses en seconde période. C'est le premier doublé de Niang cette saison, et ça nous fait gagner le match. La relation Raphinha-Niang est en train de s'affiner et s'ils sont de plus en plus complices ça va forcément élever notre performance collective. »

> Rennes de retour en haut

Leonardo Jardim (entraîneur de l'AS Monaco) : 

« L'adversaire est venu avec deux lignes très fermées. Il allait jouer avec un seul attaquant. Voilà pourquoi on a joué en 4-3-3 en début de match. En première période, on a manqué d'agressivité et de profondeur. Nos joueurs n'ont pas ces qualités. Après la pause, Fabregas est venu plus à côté de Bakayoko car quand Ben Yedder décrochait, il y avait Fabregas. Trop de joueurs ont décroché en première période. J'ai changé ça à la mi-temps et demandé de la patience. Après le premier but, cela s'est plus ouvert. Ce n'est pas la première fois qu'on gagne deux fois consécutivement. Il y a besoin de continuer à travailler pour enchaîner. Ben Yedder ? On avait perdu Falcao. On avait besoin d'un attaquant buteur. Dans ce club, il y a toujours de grands attaquants. Berbatov, avant Falcao, ou Kylian (Mbappé). »

Patrick Vieira (entraîneur de l'OGC Nice) :

« Cette victoire devant Metz n'efface pas la défaite à Saint-Etienne (4-1). Mais la performance est excellente dans tous les domaines. Défensif comme offensif. Il était important de renouer avec la victoire avec la manière. On a vu de bonnes choses et de moins bonnes. Nous avons pris un but qui nous a laissé un petit goût amer. Le point positif est que sans le ballon, on a bien senti tous les joueurs concernés devant Metz. Il faut faire preuve de la même rigueur en déplacement. »

Thierry Laurey (entraîneur du RC Strasbourg Alsace) :

« On a eu la volonté d'effacer cette triste soirée de mardi. On a réussi à le faire avec la manière notamment en première période. Ça s'est compliqué en deuxième mais c'est plutôt positif de marquer quatre buts. On savait qu'on pouvait être en danger sur coup de pied arrêté face à Toulouse. On était mené mais on avait un plan de jeu et il fallait s'y tenir. On savait aussi que Toulouse prenait beaucoup de buts. A la mi-temps, s'il y a trois-quatre buts d'écart, il n'y a rien à dire. Toulouse a beaucoup d'armes offensives, il fallait vraiment faire attention. On a encaissé neuf buts en une semaine, il va falloir qu'on se penche sur ce sujet. Se retrouver avec 21 points c'est pas si mauvais que cela. On a encore deux matchs à négocier avant Noël, il faudra qu'on arrive à prendre des points. »

> Le classement de Ligue 1 Conforama

> Le PSG renversant à Montpellier








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Uber eats Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste