autres

Matchs en direct

20:45

Gameiro, le spécialiste

Kevin Gameiro (Atlético Madrid) face au Sporting CP.
UEFA Europa League
16/05/2018

Joker de luxe de l’Atlético Madrid, Kevin Gameiro s’apprête à retrouver l’OM, club qu’il a affronté en Ligue 1 Conforama avec Strasbourg, Lorient et le PSG. Face aux Phocéens, il disputera sa quatrième finale de C3.

Ce soir (20h45), l’Olympique de Marseille trouvera trois Français sur sa route dans les rangs de l’Atlético de Madrid en finale de l’UEFA Europa League. Alors qu’il n’a jamais affronté Lucas Hernandez et Antoine Griezmann, formés en Espagne (respectivement à l’Atlético et à la Real Sociedad), le club phocéen connaît un peu mieux Kevin Gameiro. Révélé par le RC Strasbourg Alsace, l’attaquant, également passé par le FC Lorient et le Paris Saint-Germain, a eu l’occasion de croiser l’OM au cours de ses sept saisons en Ligue 1 Conforama (76 buts marqués en 209 matchs dans l’élite).

Un Merlu agressif

En 11 matchs, l’international français (13 sélections, 3 buts) a trouvé le chemin des filets à quatre reprises face aux Marseillais, à chaque fois en battant Steve Mandanda. Sa période la plus prolifique, il l’a connue avec le FC Lorient, club avec lequel il a marqué 3 buts en six confrontations face à l’OM. Joker de luxe cette saison avec les « Colchoneros », il ne devrait pas démarrer la rencontre. Une bonne chose pour les hommes de Rudi Garcia : Gameiro n’a jamais marqué face aux Phocéens lorsqu’il a débuté sur le banc.

Un spécialiste de l’épreuve

A l’inverse, Gameiro peut se révéler être un adversaire redoutable pour les Marseillais en UEFA Europa League, une compétition qu’il connaît parfaitement. En trois saisons passées au Séville FC, l’ancien Parisien a remporté… trois UEFA Europa League sous la houlette d’Unai Emery (2014, 2015 et 2016), dont une avec Adil Rami (2016). Lors des trois finales de C3 qu’il a jouées (1 titularisation et 2 entrées en jeu), Gameiro a su se montrer décisif. Après avoir inscrit le pénalty de la victoire lors de la séance de tirs au but face au Benfica en 2014, il a amorcé la folle remontée de Séville contre Liverpool, en 2016, en égalisant au retour des vestiaires après l’ouverture du score de Sturridge (1-3, score final). L’OM devra donc se méfier du petit attaquant français, bien décidé à soulever la quatrième UEFA Europa League de sa carrière.

> OM : les bonnes idées de Rudi Garcia

> OM : Garcia optimiste pour Payet








L'email a bien été envoyé
OK