Europa League : les matchs du 7 novembre

Khazri
UEFA Europa League
07/11/2019

L'AS Saint-Etienne a fait match nul contre Oleksandria, ce jeudi, à l'occasion de la phase de poules d'Europa League (2-2). Rennes s'est incliné face à Cluj (1-0).

Rejoint par les Ukrainiens d'Oleksandria, Saint-Etienne manque l'occasion de revenir sur Wolfsburg dans le groupe I d'Europa League. Les Stéphanois sont troisièmes à deux points du club allemand après quatre journée.

Complètement dominés en début de première période, les Stéphanois ont pu compter sur un excellent Stéphane Ruffier pour stopper les tentatives adverses (15e, 19e). En difficulté et incapable de conserver le ballon, la formation de Claude Puel a ouvert le score contre le cours du jeu. Lancé en profondeur par Beric, Khazri se retrouvait en face-à-face avec le gardien ukrainien et se faisait accrocher par ce dernier. L’arbitre désignait alors le point de pénalty et l’international tunisien se faisait justice lui-même, en prenant Pankiv à contre pied (0-1, 24e). Dans la foulée, Beric ratait le cadre pour aggraver le score. Les Verts, qui manquaient de sérénité sur les phases défensives, étaient, de nouveau, malmenés en fin de premier acte.

Une défense trop fébrile
 

Au retour des vestiaires, la rencontre s’enlisait dans un jeu de plus en plus décousu : beaucoup de pertes de balles et aucune vraie séquence de possession. Les milieux de terrains stéphanois commettaient de nombreuses fautes et exposaient une défense qui peinait continuellement à se dégager. L’absence de William Saliba blessé se faisait clairement ressentir. Et les Verts ont, d'abord, bien cru se faire punir sur coup franc (69e), avant que l’arbitre ne signale en position de hors-jeu Banade, qui avait dévié le tir de son partenaire. Malgré ces nombreuses difficultés, l’ASSE va inscrire un second but. Après une accélération, Bouanga décalait Camara, lancé dans la surface, qui trompait Pankiv. Mais les Verts vont se faire rattraper par leur fébrilité défensive dans les dix dernières minutes. Bezborodko réduisait l'écart à la 83e minute (1-2), avant que Zaderaka (2-2) ne vienne égaliser dans le temps additionnel.

Battu à Cluj (0-1) par une réalisation des Roumains en fin de match, le Stade Rennais F.C., dernier du groupe E, est éliminé de la Ligue Europa après quatre rencontres. 

Sur la pelouse du stade Docteur-Constantin-Radulescu, les Rennais allumaient la première mèche face au CFR Cluj. Adrien Hunou tentait une demi-volée après une remise de Raphinha, le gardien Arlauskis, vigilant, repoussait la tentative de l’attaquant (5e). A la 35e minute, Niang, qui avait pris le meilleur sur son vis-à-vis, plaçait une tête qui filait vers la lucarne, avant d’être détourné par le portier adverse. Plus entreprenants que les Roumains, les joueurs de Julien Stéphan manquaient de précision dans le dernier geste pour prendre l’avantage. A l’image de Raphinha, généreux, mais trop souvent imprécis. 

Un portier adverse infranchissable
 

Au retour des vestiaires, le Brésilien reprenait à bout portant un centre de Maouassa, et se heurtait encore à Arlauskis (48e). Sans regret, puisqu’il était en position de hors-jeu. Sur l’action suivante, le portier breton Romain Salin, peu sollicité jusque-là, repoussait une belle frappe de Culio (51e). Dans ce duel de gardien, Arlauskis s’interposait, une énième fois, devant Del Castillo (54e). De quoi frustrer les Rennais qui s’entêtaient à jouer dans l’axe et ne cessaient de commettre des erreurs techniques. Dans le dernier quart d’heure, Bourigeaud tentait une frappe de l’extérieur de la surface et contraignait Arlauskis à une belle claquette. Infranchissable. Et sur corner, les Roumains mettaient fin au rêve rennais, en inscrivant un but par l'intermédiaire de Rondon (1-0, 86e).








L'email a bien été envoyé
OK