Espoirs : Le grand saut de Camavinga

Eduardo Camavinga (SRFC)
Equipe de France
14/11/2019

Par AFP

Révélation des derniers mois, le jeune milieu du Stade Rennais FC Eduardo Camavinga pourrait faire ses débuts avec l'équipe de France Espoirs vendredi, lui qui vient d'être naturalisé.

Tout va très vite pour le jeune joueur du Stade Rennais FC Eduardo Camavinga. Naturalisé français fin octobre, le milieu né en Angola a été convoqué en début de semaine avec l'équipe de France Espoirs et pourrait découvrir le maillot bleu dès vendredi à Nancy contre la Géorgie en qualifications pour l'Euro 2021 (21h).

Sylvain Ripoll : « Il a un talent indéniable »

Il a fêté ses 17 ans dimanche dernier mais il affole déjà les compteurs sur les réseaux sociaux. Sa toute première interview, tout sourire dans sa chambre de Clairefontaine, avait été vue plus de 60 000 fois jeudi après sa mise en ligne la veille par la FFF. La Marseillaise chantée par le joueur, arrivé en France à l'âge de deux ans, en était à plus de 250 000 vues mercredi soir.

Dans toutes ces vidéos, comme sous le maillot du Stade Rennais depuis le mois de mai, Camavinga sourit en permanence. De la fierté de sa famille, de ce rêve qui se réalise : porter le maillot de son pays adoptif, tout en continuant à préparer son bac dans un lycée de Rennes.

Le sélectionneur des Bleuets, Sylvain Ripoll, s'était exprimé sur Camavinga dès l'annonce de sa naturalisation, le 31 octobre : « L'histoire de l'âge n'est pas le critère. C'est une très très bonne nouvelle pour le football français de récupérer un joueur de ce talent. C'est évident. Il a un talent indéniable. »

« Envie incroyable »

Même s'il ne sera pas forcément titulaire, ses qualités pourraient bien être utiles aux Espoirs français vendredi à Nancy contre les Géorgiens, et encore mardi à Neuchâtel contre la Suisse. Car comme le soulignait son nouveau coéquipier Boubacar Kamara après la victoire contre la Slovaquie (5-3), « ce sont des matchs piège », dans lesquels « nous sommes nos propres adversaires ».  « Il faut rentrer dans ce genre de match avec une envie incroyable, ne pas laisser d'espoir à ce genre d'équipes », ajoutait Kamara. 

Pour ces deux prochains matches des Bleuets, Sylvain Ripoll sera privé du Lyonnais Houssem Aouar, blessé. Et comme Matteo Guendouzi a été rappelé avec les A à la place de Blaise Matuidi, ce dépeuplement du milieu a conduit à la convocation de Camavinga.

La deuxième période moins maîtrisée en Slovaquie « doit nous éclairer, nous faire prendre conscience des choses qu'on doit améliorer et de celles qu'on ne doit pas produire », prévient Ripoll. Et avant le match en Suisse, premier gros test pour cette génération qui vise aussi les Jeux de Tokyo l'été prochain, « il y a déjà le match contre la Géorgie qui est à égalité de points avec nous, avec un match en plus. Il va déjà être important de bien négocier ce premier adversaire pour ensuite se rendre en Suisse dans les meilleures conditions », fait valoir le sélectionneur.

Dans ces qualifications pour l'Euro 2021, les Bleuets sont deuxièmes de leur groupe avec deux victoires, trois points derrière la Suisse, qui a aussi un match en plus, et à égalité avec la Géorgie. Et si Camavinga joue aussi bien à Nancy et à Neuchâtel avec les Bleuets que sous le maillot de Rennes depuis six mois, les compteurs vont continuer à s'affoler.

> Euro 2020 : l'heure de conclure pour les Bleus








L'email a bien été envoyé
OK